Entrons dans l’univers incroyable des fourmis, partons à la découverte du monde des insectes et réinventons notre façon de voir notre jardin. Deux myrmécologues (spécialistes des fourmis) rencontrent le public pour ce qu’ils pensaient être une opération de comptage. Commence alors une curieuse vraie-fausse conférence sur les fourmis, leur monde, leurs habitudes, leurs symboliques…

Pour clore la Trilogie du Vivant, après les oiseaux (Voler prend deux L) et les baleines (Pourquoi le saut des baleines ?), Thomas Visonneau souhaitait explorer le monde des insectes et les fourmis sont apparues comme une évidence. Parce que leur monde est fascinant et que nous avons tous une expérience avec ces petits insectes, ou que nous vivions ! De plus, une certaine approche philosophique et sociologique se dégage de l’observation des fourmis conviant le public à réfléchir, par miroir, à son propre rapport à la colonie, à la distribution des tâches, au travail, à l’intelligence collective.