Dans le cadre la Convention Territoriale d’Éducation Artistique et Culturelle, le Centre Culturel Yves Furet, la MJC de La Souterraine, le réseau de lecture publique et leurs partenaires poursuivent leurs actions de médiation, en lien avec la programmation et les artistes associés de la saison. Plusieurs axes de travail sont proposés, dans le domaine du cirque, du théâtre ou de la danse et pourront être adaptés aux attentes des équipes pédagogiques.

Avec la Cie Thomas Visonneau
Autour des spectacles :
Les actions et rencontres peuvent être menées en lien avec les spectacles Voler prend deux L et la thématique de la nature ainsi que sur le spectacle Une Génération Perdue autour des auteurs Gertrude Stein, Ernest Hemingway et Francis Scott Fitzgerald.

Ateliers de pratique :
Le but premier de cet atelier est de décomplexer les jeunes et de les intéresser au théâtre de façon ludique. Il ne s’agit pas de les confronter tout de suite aux exigences du plateau mais de leur faire prendre conscience de ce qu’est la théâtralité, de ce que ce métier demande, implique. Par ailleurs, cet atelier a pour vocation de renforcer ou de transformer l’énergie de groupe qui règne dans une classe. De permettre de redistribuer les cartes. Obliger les jeunes à s’ouvrir les uns les autres, à se permettre d’être eux-mêmes. Le tout dans la joie et la bonne humeur.

Spectacle Le Tour du Théâtre en 80 minutes
No et Tom vous racontent à leur manière l’Histoire du Théâtre, de ses prémices antiques aux bouleversements d’aujourd’hui, dans une forme simple et directe, inventive et ludique, drôle et touchante. Une pseudo-conférence pour tous ceux qui auraient oublié que Sophocle est né avant Molière qui est né avant Hugo qui est né avant Beckett. Le théâtre n’est pas un musée, c’est une porte ouverte qui ne demande qu’à être franchie.

Avec La Cie La Présidente a eu 19
Des actions sont possibles en lien avec spectacle ABC d’un poète révolté ou le petit Brecht de Poche. Ateliers et rencontres autour de l’œuvre de Bertolt Brecht, initiation au théâtre, à la notion de distanciation…

Avec le Théâtre Aloual
Autour du spectacle Tissla… elle murmure dans le pli de la nuit et l’univers de Jean Dubuffet. À l’adresse des publics amateurs et/ou scolarisés : la relation du théâtre avec la danse et la peinture :
– Répétitions ouvertes ou présentation des temps forts de création durant la résidence du 20 au 24 avril.
– Ateliers courts, instantanés, pas nécessairement productifs, et qui donnent à voir et à sentir ce que c’est que d’entrer directement dans l’univers de Dubuffet.
– Danseurs : jeu du Masque, danse contemporaine, groove, danse groupe en espace, tonus et release, théâtre physique : le mouvement songe…
– Lycéens : 2 directions, l’une littéraire : écriture automatique, théâtre de l’imprévu, Play-back théâtre. L’autre théâtrale-plastique : sculptures corporelles du concret vers l’abstrait, contact improvisation.

Avec Luc Grall et le Bazar Forain
« Comme pour les autres formes de création et construction, nous aimons faire du sur-mesure en pédagogie, car les techniques, qu’elles soient artistiques, éducatives ou autres ne sont qu’une excuse à de l’échange humain et du vivre ensemble. Les projets pédagogiques que nous proposons tendent à développer la singularité, l’autonomie et la confiance en soi de chaque élève. Nous ne cherchons pas à enseigner des techniques (qu’il faut des années à maîtriser), mais à donner envie aux stagiaires de se découvrir, de défendre leurs projets. Nous leurs donnons les clefs techniques dont ils ont besoin, mais nous essayons surtout de susciter chez eux l’envie et leur permettre de gagner en confiance, qui constituent les meilleurs moteurs pour avancer. »

Exemple de l’atelier PedaLow :
Pour une pédagogie du Cirque au rythme de chacun et adaptée à tous
À partir de 7 ans

Le but de ces ateliers est de faire découvrir le cirque non pas par la pratique, mais par l’acquisition de techniques et de recherches sur le mouvement ou encore la manipulation d’objet et l’expression corporelle. Les participants vont découvrir que la création est à la fois affaire de contraintes, d’exploitation des facilités mais aussi des défauts propres à chacun. Ceci a pour but de développer la confiance en soi et dans les autres, tout en prenant conscience de ses « tics », pour les dépasser et en faire des atouts.