Le Centre Culturel Yves Furet, la MJC de La Souterraine, le réseau de lecture publique et leurs partenaires poursuivent leurs actions de médiation, en lien avec la programmation et les artistes associés de la saison. Des ateliers mais aussi des temps d’échanges et de rencontres sont proposés dans le domaine du cirque, du théâtre ou de la danse et pourront être adaptés aux attentes des équipes pédagogiques.

Avec la Cie Thomas Visonneau
Les actions et rencontres peuvent être menées en lien avec les spectacles Une Génération Perdue autour des auteurs Gertrude Stein, Ernest Hemingway et Francis Scott Fitzgerald et Pourquoi le saut des baleines ? Comme chaque année, Thomas Visonneau proposera également des ateliers de pratique dans les classes de collèges, l’objectif est de décomplexer les jeunes et de les intéresser au théâtre de façon ludique. Il ne s’agit pas de les confronter tout de suite aux exigences du plateau mais de leur faire prendre conscience de ce qu’est la théâtralité, de ce que ce métier demande, implique. Par ailleurs, cet atelier a pour vocation de renforcer ou de transformer l’énergie de groupe qui règne dans une classe. De permettre de redistribuer les cartes. Obliger les jeunes à s’ouvrir les uns les autres, à se permettre d’être eux-mêmes. Le tout dans la joie et la bonne humeur.

Avec la Cie La Présidente a eu 19
À partir des thèmes abordés dans l’œuvre de David Harrower et du spectacle nomade Des couteaux dans les poules, la compagnie souhaite mener 5 séances de 2 heures d’atelier d’écriture avec des femmes autour du sujet principal « L’émancipation de la Femme par l’écriture ». Les textes ou témoignages qui naîtront de ces séances seront intégrés dans le spectacle. Par le biais d’exercices d’écritures, de lectures d’extraits de la pièce, de discussions autour du sujet, le souhait est d’amener les femmes à libérer leur parole, leur imaginaire, leur réalité.

Avec Luc Grall et le Bazar Forain
Comme pour les autres formes de création et construction, Luc Grall aime faire du sur-mesure en pédagogie, car les techniques, qu’elles soient artistiques, éducatives ou autres ne sont qu’une excuse à de l’échange humain et du vivre ensemble. Le but de ces ateliers est de faire découvrir le cirque non pas par la pratique, mais par l’acquisition de techniques et de recherches sur le mouvement ou encore la manipulation d’objets et l’expression corporelle. Les participants vont découvrir que la création est à la fois affaire de contraintes, d’exploitation des facilités mais aussi des défauts propres à chacun. Ceci a pour but de développer la confiance en soi et dans les autres, tout en prenant conscience de ses « tics », pour les dépasser et en faire des atouts.

D’autres actions de médiation pourront également être menées dans le domaine de la danse avec la Cie Pyramid sous forme d’ateliers de pratique en partenariat avec les cours de la MJC. La Cie Sid proposera également des ateliers autour du cirque à l’occasion de leur venue pour leur spectacle L’ironie d’un saut. Mais aussi Philippe Labonne qui, comme à son habitude proposera des temps d’échanges et de rencontres autour de son adaptation du roman de Franck Bouysse : Glaise.