Christophe Péan

Islande – Terre des extrêmes et des contrastes
Du 27 septembre au 21 décembre
Cette exposition vous invite, au travers d’un voyage de 12 jours avec 3 amis photographes en mode road trip camping en hiver, sur cette île connue pour son climat extrême en cette période de l’année. Le but premier de ce séjour étant de sortir d’une zone de confort d’un certain quotidien, permettant de me recentrer sur moi-même et sur les choses essentielles de la vie en générale. Mais c’était l’occasion également d’aller à la découverte de superbes paysages dans des ambiances glaciaires en espérant assister à un phénomène qui m’a toujours émerveillé : les aurores boréales. Rendez-vous est donc pris pour vous faire partager cette superbe aventure.

Laurent Lagarde

A Girl And Some Tunes
Du 7 janvier au 12 avril
Laurent Lagarde est un photographe de 38 ans, résidant à Limoges. Il a collaboré notamment avec les journaux et magazines « L’écho », « L’humanité », « Noise ». Il a également réalisé des clichés et vidéos pour des artistes du label « La Borie Jazz », et d’autres musiciens tels que Bobby Dirninger, Myciaa, Sideburns Sweat… « A Girl And Some Tunes » est un projet continu de séries de portraits féminins narratifs. Chaque série raconte une petite histoire et fait référence aussi bien à la musique, qu’au cinéma ou encore à la bande dessinée.

Alain Cassaigne

Portraits de résidents
Du 29 avril au 8 juillet
Alain Cassaigne nous présentera le fruit de son travail réalisé dans différents EHPAD de la Communauté de Communes. Une rencontre, un échange, une appétence… C’est un pas vers l’autre, non pas pour le comprendre mais le découvrir. Recréer un travail de ravaudeuse qui rapiécerait le temps, lui redonner forme et structure, un espace où les heures n’existeraient plus et où les secondes deviennent passionnantes. C’est exister, s’exprimer, vivre, sourire et acter sa vie par une sensibilité, une malice, une présence… Alain aime s’investir dans des lieux fragiles où les liens humains sont plus fragiles et nécessaires, où l’empathie doit être légère comme une plume et où, tout se vivant, rien n’a besoin d’être expliqué. La vie, avant tout et malgré tout…