Ellie James

Pour son 1er projet solo, la Rennaise reste fidèle à ses influences et propose une bande-son qui lie chanson pop et musique répétitive pour accompagner quatre courts métrages d’animation sur le thème du jour et de la nuit, de la lumière en général. Ces films, dont les héros sont un prince peu ordinaire, une chauve-souris et un écureuil qui orchestrent le jour et la nuit, un fabriquant d’ampoule, et un loup chargé d’une mission bien singulière, évoquent le monde du rêve et de l’imaginaire, et laissent les esprits vagabonder dans le ciel.

Le jour et la nuit, le soleil et la lune, deux mondes se rencontrent, entrent en collision. Lunette de Phoebe Warries, Luminaris de Juan Pablo Zaramella, Tôt ou tard de Jadwiga Kowalska et Le trop petit prince de Zoia Trofimova. Grâce à leurs univers éthérés, ces films nous plongent dans des rêves éveillés, on nous raconte l’histoire de la création du soleil, la bataille entre le jour et la nuit, on nous laisse apercevoir les rouages, les mécaniques internes qui gouvernent les lois de la terre.