Avec le Musée d’Orsay, Abd Al Malik est devenu Le Jeune noir à l’épée… Le rappeur français, inspiré par le tableau de Pierre Puvis de Chavannes exposé au musée d’Orsay, ainsi que par d’autres toiles de maîtres du XIXe siècle, réfléchit à l’identité à l’heure de la mondialisation. C’est une rébellion rythmée, déclamée, rappée, slamée et chantée sur une musique noire, blanche, métisse, ancienne et moderne, faite de fragments mélodiques, d’échantillons musicaux disparates, dont la mise en relation verra surgir du nouveau et de l’harmonieux.

Départ en car à 19h45 de l’Esplanade Yves Furet
Réservation obligatoire avant le 20 novembre auprès du CCYF :
05 55 63 46 46